Espaces verts

Le territoire de l’est de Montréal compte plusieurs milieux naturels riches en biodiversité : le parc Thomas Chapais, le boisé Jean-Milot, le parc de la Promenade-Bellerive, le parc-nature du Ruisseau-De Montigny, le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, le parc-nature du Bois d’Anjou, le parc linéaire de la Coulée-Grou.

Diverses activités, avec les organismes locaux, sont menées afin de valoriser ces espaces, souvent peu connus, et faciliter leurs accès : marches exploratoires, visites guidées, activités de nettoyage, sensibilisation...

Les réflexions et interventions dans le cadre du projet ILEAU contribuent notamment à connecter ces espaces et à créer des corridors naturels accessibles aux piétons et aux cyclistes.

Vers un grand parc pour l’Est

Le parc-nature du Bois-d’Anjou, bien que faisant partie du réseau des parcs-nature, n’est toujours pas accessible aux citoyens. En le jumelant au golf métropolitain d’Anjou, l’Agglomération a pourtant l’occasion de doter la population montréalaise d’un grand parc dans un secteur fortement déficitaire en espaces verts. 

Pour des raisons environnementales, sociales et de santé publique, il est temps de changer cette situation. Le bois associé au golf représentent plus de 100 hectares d’espaces verts ; un véritable poumon vert dans cette zone fortement minéralisé et la seule occasion de donner un bel accès nature direct à un très grand nombre de résidents et de travailleurs dans plusieurs arrondissements de l’Est.

Un réaménagement du golf axé sur la naturalisation viendrait contribuer à l’atteinte de la cible de protection de 10 % des milieux naturels terrestres, inscrite dans le Schéma d’aménagement et de développement. Cette opération permettrait également de consolider, comme l’indique le bilan de la Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels 2009-2013, la trame verte qui relie la rivière des Prairies au fleuve Saint-Laurent.

Les rencontres et présentations auprès des organismes locaux et régionaux se multiplient afin de mieux faire connaître les différentes facettes de ce dossier et de mobiliser des partenaires prêts à s’engager avec nous. En parallèle, une série de rencontres avec les autorités municipales (arrondissements et ville centre) s’effectue afin de sensibiliser les élus et les fonctionnaires à ce dossier.  

En 2016, une lettre a été transmise au maire de Montréal afin de lui demander officiellement d’entamer les démarches visant la création d’un grand parc de l’Est.

Si vous souhaitez contribuer et nous aider dans ce dossier, n’hésitez pas à nous contacter.